EUR

0 article  0,00 €

Panier

PUR & NATUREL produits de haute qualité
200 INNOVATIONS pour détruire tes objectifs
PLUS DE 4 MILLIONS de portée social et ça grimpe
LIVRAISON GRATUITE quand tu dépenses 60€

 

CARDIO, INTENSITÉ ET PERTE DE GRAISSE

Il y a beaucoup d’articles sur le web qui compare le cardio “haute intensité” et le cardio “basse intensité”. Beaucoup de disciples du cardio “basse intensité” parleront de la “zone brule graisse”, alors que les pratiquants du cardio « haute intensité » parleront du métabolisme et de sa capacité à bruler de la graisse jusqu’à 48h post entrainement. Mais la vérité est que les deux ont leur mérite et que les deux devraient être incorporés à votre routine d’entrainements. Dans cet article on vous explique pourquoi opter pour les deux.

Avant tout, il est important de définir ce que “haute intensité » et « basse intensité ». Cela dépendra légèrement du type d’exercice. Mais il est sauf de dire que s’entrainer à 50-75% de votre fréquence cardiaque maximale est basse intensité. Et s’entrainer à 75%+ de sa fréquence cardiaque maximale est considéré « haute intensité ».

 

PERTE DE GRAISSE

 

Les chercheurs de l’Université du Quebec, Canada ont analysé comment les différentes formes d’entrainements (haute et basse intensité) affecte les taux de masse grasse du corps et le métabolisme musculaire. L’étude est basée sur un groupe de jeunes adultes divisé en deux groupes, le premier effectuant un programme d’entrainement d’endurance de 20 semaines alors que le second un programme HIIT de 15 semaines.

Ils ont découvert que le groupe effectuant des entrainements à basse intensité brulait en moyenne plus de calories (120.4 mega joules) en comparaison au groupe effectuant des entrainements HIIT (57.9 mega joules). La biopsie musculaire et les mesures de taux de masse grasse quant à elles ont montré que le groupe effectuant des entrainements HIIT avait perdu plus de graisse et avait aussi un métabolisme plus élevé.

Ces résultats ont amené les chercheurs à conclure qu’un entrainement HIIT favorise plus l’énergie négative et l’équilibre lipidique qu’un exercice à basse intensité. En plus, l’adaptation métabolique qui prend place dans les muscles squelettiques en réponse du programme HIIT apparait comme favorisant le processus de perte de graisse.

 

SYSTÈME IMMUNITAIRE

 

Il y a une étude très citée, menée par le Department of Human Movement Studies à l’University of Queensland (Australie), dans laquelle des chercheurs ont décidé de déterminer les effets de l’intensité d’entrainement sur le système immunitaire. Pour ça, ils ont mesuré des paramètres clés de certains athlètes tout en les exposant à des régimes d’entrainements assez brutaux (à haute intensité). Ils ont découvert que les entrainements très intenses affectaient dramatiquement certains facteurs immunitaires dans le corps qui eux-mêmes affectaient les fonctions immunitaires des athlètes et leur résistance au infections, maladies (L.T. Mackinnon, 1997). Le principal paramètre du système immunitaire affecté le globule blanc ou leucocyte qui ont pour rôle principal de protéger le corps contre les invasions extérieures comme par exemple les microorganismes qui causent des infections.

Dans la même étude de l’University of Queensland, il a été démontré que les concentrations de cytokine étaient aussi affectées négativement avec des entrainements à haute intensité. Les cytokines sont des « messagers » du système immunitaire et sont les substances sécrétés par des cellules spécifiques du système immunitaire transportant un signal entre les cellules. Elles sont très importantes au fonctionnement quotidien du système immunitaire normal et adaptif. Si affectées, la communication au sein du système immunitaire est faussée. (R. Gokhale et al, 2007)

De ce fait, comme vous pouvez le voir, il y a des bénéfices liés à la fois aux entrainements cardio à faible et à haute intensité.

 

 

Accueil | Acheter | Aide

 

Effacer Tout
Voir les Produits
Bien Ajouté Au Panier

Ce que d'Autres Personnes Regardent En Ce Moment